Review Dan Brulé- Respire tout simplement

Respiration

Suite des billets sur des livres intéressants à lire autour de la respiration avec le livre de Dan Brulé, Respire tout simplement ou just breathe en version anglaise. Ce livre est agréable à lire avec un style très à l’américaine, c’est-à-dire que l’on suit le voyage de l’auteur dans les différentes pratiques de respiration qu’il a pu expérimenter et qui en font aujourd’hui un expert. Est-ce que ce livre vaut le coup d’être lu ? C’est ce que je vais discuter dans cette revue !

Dan Brulé

Pour démarrer, qui est Dan Brulé ? C’est un coach de respiration canadien avec plus de 40 ans expériences. Il est entre autres le coach de respiration de Tony Robbins, un coach de vie, très connu. Dan Brulé a donc une très grande expérience de la respiration avec une orientation plutôt spirituelle de la chose qui le pousse à aller intégrer naturellement des éléments de méditation. A l’image d’un Eckhard Tolle, il propose une pratique spirituelle relativement générale et non pas associée à une spiritualité particulière. De ce que j’en sais, il faut partie des gens les plus connus dans le domaine. Il a travaillé à populariser le breathwork ou travail de la respiration que l’on pourrait traduire par respiration consciente en français. Vous pourriez penser que les profs de yoga le pratique depuis bien plus longtemps. Néanmoins, quand on regarde, le paradigme du yoga fait que le pranayama est finalement assez différent du breathwork dans la logique. Quand il a sorti ce livre, j’ai donc voulu en savoir plus au vu de sa longue expérience.

La structure du livre

Dans ce livre, Dan Brulé a fait le choix de diviser en quatre partie son écrit sans compter une introduction et une conclusion ainsi qu’ une préface de Tony Robbins. C’est dans cette préface que j’ai appris que Dan Brulé était son coach de respiration d’ailleurs.

Dans l’introduction, Dan Brulé parle du souffle. On voit immédiatement l’aspect holistique qu’il lui donne et avec lequel je suis totalement en accord. Il parle ensuite de la respiration consciente et de l’importance qu’elle a pour le bien-être général.

 Dans les premières trois parties, il présente des techniques de respiration portant sur le corps, le mental et l’esprit. Il illustre chacune des parties avec des histoires personnelles, des ressentis et des rencontres. Ceci rend cette partie très agréable et intéressante à lire.

La conclusion de ces parties est un élargissement du travail du souffle à la vie sociale. Dan Brulé expose en quoi le souffle est un agent de transformation ce à quoi je ne peux qu’adhérer.

La dernière partie est un plan en 21 jours pour aller mieux dans sa vie grâce à la respiration. Plus difficile à lire d’une traite, étant un manuel de pratique, cette partie reste intéressante. Néanmoins, la promesse me semble ambitieuse et pour l’avoir fait, ça ne change fondamentalement pas grand-chose au niveau de la maîtrise de la respiration. Cela donne quand même une partie très pratique au livre même si les exercices sont déjà bien décrits dans le reste du livre.

Voyons donc maintenant ces parties plus en détails et comment elles s’articulent.

Le corps

Dans cette partie, Dan Brulé classe en fait surtout ce qui est lié à la physiologie. Il n’y a rien sur la posture. On trouve donc du Wim Hof, du Buteyko ou la cohérence cardiaque pour les plus connus mais également des techniques issues du pranayama. L’auteur parle de ses rencontres avec les concepteurs des méthodes et les décrits. Cette partie est intéressante mais donne pour moi une illustration du problème d’accumuler de la technique au lieu d’avoir une méthode. Par exemple il parle de Buteyko où le CO2 doit être conservé précieusement. Par contre, il parle d’une technique qu’il utilise tout le temps et qui consiste à baîller le plus souvent possible, ce qui est quasiment une aberration pour les pratiquants de Buteyko ! Il y a une raison à ça et il est possible d’avoir les vertus du baîllement sans empiéter sur du Buteyko mais le sujet n’est pas là.

Cette partie est donc très agréable à lire, très enrichissante, mais peu logique ou en tous cas, aucun lien n’est fait entre ces techniques. Attention, ce n’est pas chose aisée de le faire !

Le mental

Dans cette partie, il regroupe en fait les techniques en lien avec la psyché, les émotions et la pensée en général. Cette partie va donc faire la part belle à la gestion du stress, le travail sur les pensées limitantes et la créativité. Bref, un bon petit manuel de développement personnel pour la masse. Là encore, les techniques sont bonnes bien expliquées. L’histoire est agréable à lire, les rencontres intéressantes. On trouve en particulier le créateur de l’Amok, un style de combat au couteau ou Mikhail Ryabko, le fondateur du systema et Vladimir Vasiliev que je vais d’ailleurs voir en écrivant cet article. Néanmoins, là encore, l’impression est mitigée. Peu de cohérence entre chaque technique et pour ce qui est du systema, sa compréhension de l’approche respiratoire comme il la décrit est très superficielle. Mais bon, ce n’est pas un livre sur le systema.

L’esprit

Finalement, c’est peut-être cette partie qui m’a semblé la plus intéressante parce qu’il s’intéresse à la partie subtile du souffle. En le lisant, il est clair qu’il sait de quoi il parle. Mais, comme tout le livre, c’est un peu confus. On voit bien la succession d’histoires. On voit bien qu’il commence à toucher à l’énergétique et que c’est la partie qui lui plaît le plus mais ça manque de liant. De façon étrange, il classe le Rebirth et la respiration Holotropique dans cette partie, qui pour moi ont à voir surtout avec le mental, voir le corps…

Je comprends ce choix puisque le Rebirth et la respiration holotropique font vivre pour la plupart des expériences mystiques. Personnellement, je ne l’interprète pas vraiment comme ça. En effet, l’effet est très différent sur des transes chamaniques par exemple où pour le coup, le corps n’est pas assez agressé pour expliquer les hallucinations.

Le challenge des 21 jours

Alors c’est la partie qui me laisse le plus mitigé. Autant elle est intéressante en présentant un temps de pratique, autant le nombre de techniques présentées par rapport au temps passé me laisse perplexe quant à la capacité d’exécution de quelqu’un qui n’a jamais travaillé. Cependant, c’est une partie intéressante pour la présentation des techniques et la progression proposée. Personnellement, je n’ai pas senti de différences avant après mais je pense que la même progression sur six mois seraient déjà plus efficaces. Si quelqu’un a suivi ce programme et vu des changements, je suis curieux de vous lire dans les commentaires !

Conclusion

Mon impression de ce livre de Dan Brulé est globalement bonne. Il se lit facilement, il liste de nombreuses techniques et présente au grand public le travail de la respiration consciente. Pour des débutants, c’est un excellent livre pour se rendre compte de ce que la respiration peut amener. Toutefois, il reste superficiel et ce qui me gêne le plus est le manque de cohérence dans le travail. Après, c’est une question de goût et d’organisation logique !

 

 

Je vous invite donc à vous faire votre propre idée. Lisez « Respire tout simplement » de Dan Brulé et dîtes-moi dans les commentaires ce que vous en pensez !

A bientôt

Yvan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.