Test de produit: Expand-A-Lung

Augmenter ses performances respiratoires et renforcer les muscles de la chaîne respiratoire peut se faire par des exercices respiratoires. Cependant, à l’image de la musculation classique, avoir une résistance extérieure accélère les choses. J’ai déjà testé la marque powerbreathe. Le produit est intéressant, pratique mais a un gros désavantage: il ne permet de travailler que l’inspiration. Un médecin m’a récemment parlé de la marque expand-a-lung, une marque américaine également. Son avantage? Travail à la fois de l’inspiration et de l’expiration. C’est ce que nous allons voir ici.

Expand-A-lung: une marque américaine phare

 

Expand-A-lung est un concurrent sérieux à la marque powerbreathe. D’un point de vue marketing, de nombreux athlètes l’utilisent et surtout, il a été adopté dans la préparation des nageurs de combat des NAVY SEALS.

Deux publications scientifiques dans des journaux à comité de lecture ont également été réalisées sur ce produit. Dans le premier, l’utilisation de l’appareil a augmenté de 300 % l’endurance respiratoire tandis que dans la deuxième, 33% d’augmentation dans le temps de nage chez des nageurs. Il est intéressant de noter que ces augmentations ont été obtenues qu’avec un entraînement respiratoire isolé.

C’est ce que je pratique souvent sur moi ou lors de coaching, mais la plupart du temps sans matériel. Ici, la promesse est de faire la même chose en s’entraînant seulement 7 minutes par jour.

Expand-A-Lung a également été testé pour corriger des problèmes respiratoires. Souffle court, apnée du sommeil et asthme. Tous ces problèmes peuvent être réglés par certains protocoles respiratoires mais l’avantage de l’expand-A-lung est d’être très simple à utiliser.

 

Les caractéristiques d’utilisation d’Expand-A-Lung

 

La force d’Expand-A-Lung par rapport au powerbreathe est clairement le travail d’inspiration et d’expiration en résistance. En effet, à l’inverse du powerbreathe, cet appareil permet d’être en résistance aussi à l’expiration. Ceci rend donc la respiration très vite compliquée. Ce détail est important parc qu’il permet de ne pas déséquilibrer la respiration dans un sens plutôt que dans l’autre.

Au niveau de la prise, il se présente comme un embout de tuba et se tient en bouche facilement. Etant assez léger, il permet d’être utilisé pendant le sport. Je ne l’ai pas essayé dans ce cadre, mais il semble qu’il soit utilisable même pour ceux qui font de la natation. Néanmoins, je pense que le niveau de difficulté sera trop élevé .

En terme de difficulté justement, l’utilisation d’Expand-A-Lung permet de varier le niveau. L’utilisation d’une molette permet de régler la résistance de difficulté. Pour être honnête, le niveau de difficulté maximal, je n’arrive pas à le tenir plus d’une ou deux minutes. Pour les autres niveaux, on sent vraiment bien que l’on travaille.

 

Le point négatif: un déséquilibre de la structure corporelle

 

Expand-A-Lung est un très bon produit pour augmenter la capacité pulmonaire et également la tolérance au manque d’air. Néanmoins, il y a un problème à cet appareil: il déséquilibre la posture. Le fait de respirer par la bouche change en effet la zone de travail musculaire. Si on y prête attention, cela déséquilibre en fait vers l’avant, ce qui est normal si on force la respiration par la bouche.

Par conséquent, je ne suis pas sûr que travailler autre chose que la tolérance au manque d’air et la capacité pulmonaire soit possible. En effet, travailler des exercices sportifs spécifiques par exemple avec cet outil modifiera la posture et peut perturber la technique. Je pense qu’il faut donc s’en tenir aux sept minutes recommandées.

 

Conclusion

D’un point de vue santé, je pense que Expand-A-Lung est un bon produit. D’un point de vue sportif également si on s’en tient à l’aspect ventilatoire. Par contre, ce n’est pas encore pour moi un produit idéal parce qu’il développe trop la voie respiratoire buccale.

Si on compare au powerbreathe, il est plus intéressant par le côté inspiration et expiration. Par contre, l’avantage du powerbreathe est que l’on conserve une part de travail respiratoire par le nez. A chacun de faire son choix donc.

Je cherche donc toujours le produit idéal pour travailler la respiration, mais pour l’instant, je n’en ai pas trouvé qui valent plus que les protocoles que j’utilisent actuellement.

 

A bientôt

 

Yvan

 

 

Si tu as aimé cette article partage le 🙂

Histoire de la respiration en occident

Il y a un côté paradoxal dans la propagation actuelle de la pratique respiratoire. En effet, on a l’impression de découvrir quelque chose d’extraordinaire alors que respirer existe depuis le début de la vie aérobie… En cherchant à tracer justement l’histoire de la respiration, je suis tombé sur un superbe article. Publié en 2012 dans le journal Comprehensive Physiology par Robert Fitzgerald et Niel Cherniack, cet article propose de retracer les découvertes sur la respirations au cours de l’histoire. Dans ce post, je vais donc faire un résumé de cet article et y ajouter les quelques connaissances que je peux avoir sur le sujet.

Continuer la lecture de « Histoire de la respiration en occident »

Si tu as aimé cette article partage le 🙂