Apnée sous oxygène pur

Comprendre la pratique, performance sportive, Respiration

Il y a peu de temps, j’ai écrit un article sur la respiration Wim Hof dans lequel je disais que nous avions pour environ une dizaine de minute d’oxygène stocké dans le sang. Cette réserve est majoritairement liée à la saturation de l’hémoglobine en oxygène (entre 95-98% pour rappel). Or, sur un groupe facebook, un instructeur Wim Hof sous-entendait que ce n’était probablement pas juste puisque le record du monde d’apnée statique avec utilisation d’oxygène pure est autour de 25 minutes. Il a d’ailleurs totalement raison sur le fait que les records dépassent allègrement les dix minutes. J’ai donc décidé d’écrire cet article pour préciser ce point et expliquer les raisons de cet écart avec la performance sportive.

 

Quantité d’air inspiré, quantité d’oxygène stocké

Lorsque nous inspirons au maximum de notre capacité pulmonaire, nous absorbons environ 5 L d’air. Pour rappel, l’air contient seulement 21 % d’oxygène. Autrement dit, nous absorbons au maximum de notre capacité 1,05 litres d’oxygène. Où est-ce que cet oxygène va ensuite? Si on arrête de respirer, la majeure partie va être échangé contre du CO2 dans les alvéoles pulmonaires en se liant à l‘hémoglobine des globules rouges. Puis, il sera baladé via le réseau sanguin dans tout le corps et relargué dans les tissus en fonction de son gradient de concentration et de celui du CO2.Le gros de l’oxygène est donc en circulation.

Néanmoins, il y a une autre forme de stockage à court terme. Dans les muscles, la myoglobine peut stocker un peu d’oxygène. Dans le cerveau, il a été montré que des capillaires forment des structures permettant de stocker du sang et donc de l’oxygène en cas de problème. Ces stockages, en plus de la réserve que présente la saturation de l’hémoglobine est ce qui permet au corps de ne pas mourir avant une dizaine de minute. Attention, les effets néfastes irréversibles arrivent à 6 minutes. On peut également supposer que de l’oxygène est présent sous forme libre dans le liquide interstitiel. Néanmoins, ça n’explique pas les 25 minutes de rétention…

Le bonus du poumon plein

Pour information, le record du monde d’apnée statique sans oxygène est détenu par Stéphane Mifsud, qui a tenu 11min35 sec. Comme on peut le voir, on est très loin des 25 minutes. La raison est simple, il est difficile de dépasser cette limite de stockage d’oxygène. On notera que pour dépasser cette limite naturelle et surtout pour s’en sortir vivant, les apnéistes ralentissent leurs battements cardiaque, leur activité musculaire… Ainsi, ils économisent de l’oxygène.

En plus, pour ce type d’apnée, tenir longtemps se fait poumons plein. Pourquoi? Parce qu’après une hyperventilation, on a emmagasiné le maximum d’oxygène possible dans les tissus et dans le sang. Par contre, l’air que l’on prend sur la dernière inspiration contient de l’oxygène qui restera dans les poumons le temps que celui qui est dans l’organisme soit convertit en CO2. Ceci permet de garder par conséquent une réserve de plus de 1 L supplémentaire d’oxygène.

L’utilisation d’oxygène pur

Pour certains apnéistes, l’utilisation d’oxygène pur change la discipline et pour cause. Si les réserves d’oxygène sont plus d’un litre pour un apnéiste normal, sous oxygène, cette réserve passe à plus de 6 L … Soit l’équivalent de 6 cycles inspiratoires, ce qui est énorme… En plus, en hyperventilant à l’oxygène pur, le CO2 est encore plus fortement éliminé. Il est aussi probable que le corps est tellement saturé en oxygène que le plasma sanguin doit également en récupérer un peu sous forme libre.

En fait, n’importe qui en s’entraînant avec ce suivant ce régime pourra battre ce record du monde. Pour preuve, un magicien David Blaine a monté une performance en 2008 où il a explosé ce record: 17min28 secondes (avant, sans oxygène, il a failli se noyer après 7 min.)… Il l’explique ici. La performance est tout de même loin des 25 minutes qui est celle de quelqu’un de très performant. Attention, même sous oxygène ce n’est pas à la porté de tous, mais, ce ne sont pas les capacités physiologiques du corps qui font cette différence mais l’oxygène pur dans les poumons.

Le problème de l’apnée vide

Le problème de l’apnée vide est que tenir sans réserve implique que l’on a que les réserves du corps. Ce qui permet de tenir longtemps l’apnée est donc avant tout la chute du CO2 dans le sang qui n’induit pas le réflexe respiratoire. Par contre, cela ne signifie pas que votre corps n’a pas besoin de respirer. Un bémol cependant, avec l’hyperventilation, il est probable que vous atteignez le maximum de vos capacités de stockage.

Toutefois, sans entraînement spécifique à l’apnée, il est peu probable que vous dépassiez les 5/6 minutes. Surtout en vous bouchant le nez pour être sûr que rien ne passe. Attention donc à cette sensation de confort et d’euphorie lié au manque d’air dans le cerveau. Dans ma pratique des arts martiaux, je suis tombé quelques fois dans les pommes suite à un étranglement sanguin. Ce type de technique empêche justement le sang de monter au cerveau et le prive d’air. On se sent excessivement bien dans ce cas mais ça ne veut pas dire que c’est bon. Par conséquent, le côté écoutez vos sensations pour savoir ce qui est bon n’est pas une bonne stratégie. Comprenez ce que vous faîtes quand vous mettez votre corps en danger et pourquoi vous vous sentez ainsi.

 

Bonne pratique

 

Yvan

 

 

 

 

Une réponse sur “Apnée sous oxygène pur”

  1. Salut,

    l’air est composé de 21% d’Oxygene,78% d’azote et 1% de gaz rares,là on est à 100% d’oxygene donc la quantité est plus importante.Par contre l’oxygene pur est toxique à partir de 7 mètres de profondeur,alors attention aux amateurs du Grand Bleu.Pour les 25 minutes,ça me rappelle une emission de Stan Lee et les SuperHeros,donc à voir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.