C’est un article invité que je vous propose aujourd’hui! Cet article a été écrit par Lionel, moniteur en formation de l’art de la Respiration enseignant du côté de Rennes. Lionel a écrit un article donnant quelques solutions tirées du pranayama pour rafraîchir le corps. On pourrait trouver cette thématique surprenante en plein hiver mais réchauffement climatique aidant, la température actuelle doit être horriblement chaude pour un breton 😛 ! Je vous laisse donc découvrir ce très bon article de Lionel sur comment rafraîchir son corps par la respiration!

 

Rafraîchir son corps avec la respiration

Climatisation du bureau en panne ? Femme ménopausée en proie aux bouffées de chaleur ? Transports en commun bondés ? Difficultés à supporter les nuits torrides des périodes de canicule de plus en plus courantes en France ?

Bien sûr, dans le cadre des canicules de nombreux conseils (hydratation, etc.) sont dispensés par les autorités et les médias, mais que faire lorsque cela ne suffit plus ou n’est pas applicable ? Comment donc rafraîchir son corps ? Et bien, vous pouvez le rafraîchir grâce à … la respiration ! Dans ce but, nous allons voir ici trois respirations du Pranayama.

Shitali

En Sanskrit, « shitali » signifie « rafraîchir, rafraîchissant » et « fraîcheur » en Hindi. L’inspiration se fait par la bouche, ce qui va amener de l’air frais dans le corps, l’air chaud sera expiré par le nez. Cette méthode de respiration rafraichit le corps et calme le feu digestif.

Elle permet aussi :

  • l’air aspiré étant projeté en haut du palais qui est en contact avec la fosse nasale et l’arrière de la bouche, il va donc indirectement stimuler / rafraîchir les noyaux centraux du cerveau (thermostat de la régulation thermique du corps) et cela permet de réduire ou d’éviter les maux de tête ;
  • de faire passer la sensation de soif ;
  • la lenteur d’exécution permettra également de diminuer le stress et l’hypertension artérielle en agissant sur le système nerveux parasympathique ;
  • enfin, elle peut aussi être utilisée comme coupe-faim.

Avec une respiration plus ample, ce sera une arrivée d’O2 et surtout une diminution de CO2 dans le sang, ce qui va entraîner une remontée du pH sanguin et donc réduira l’acidité et l’inflammation dans le corps.

Comment pratiquer ?

Asseyez-vous dans une position confortable, bassin droit et non rétro-versé. Fermez les yeux, mettez la bouche en cul de poule, tirez la langue, roulez-la à la façon d’un U.

  • Inspirez lentement par le rouleau formé par la langue, comme avec une paille.
  • Ne faîtes pas de rétention.
  • Expirez lentement par le nez (même durée que l’inspiration)

Répétez la séquence pendant 5 minutes (pas plus d’une fois par heure), mais plusieurs fois par jour si nécessaire.

Pour visualiser la procédure, voyez ici:

La langue tirée vers l’extérieur va automatiquement engager le pharynx et ouvrir légèrement l’estomac. Ainsi une grosse partie de l’air inspiré va partir dans les poumons et une petite partie va venir dans l’estomac, réduisant ainsi l’acidité et l’activité gastrique, avec un effet rafraichissant. Cet air permet de faire descendre les sucs gastriques et ainsi apporte une sensation de satiété.

Contre-indications

Ne pas pratiquer :

  • si vous êtes enrhumé,
  • si vous êtes sujet à l’aérophagie chronique
  • si vous êtes sujet aux évanouissements et aux problèmes d’hypotension.

Nota-bene : Une partie de la population (36,3% des hommes et 33,16% des femmes) ne peut pas rouler sa langue en U. Si cela est votre cas, la respiration suivante, Sitkari, est tout aussi efficace !

Sitkari (ou Sheetkari)

En Sanskrit « sitkari » signifie « sifflant ». Cette méthode de respiration rafraichit la tête. Très bénéfique lorsque l’on a chaud, ou pour diminuer l’intensité des migraines et maux de tête, réduit aussi l’hypertension artérielle et diminue la nausée.

Il est aussi intéressant d’utiliser cette respiration pour se déconditionner de l’envie de boire froid quand il fait chaud. Boire à température ambiante et pratiquer Sitkari pour donner au cerveau une information de froid est un bon moyen de se libérer petit à petit de cette habitude.

L’inspiration se fait par la bouche grande ouverte, les dents serrées, la pointe de la langue à la jonction du palais et des dents de la mâchoire supérieure. On obtient ainsi un sifflement causé par l’air aspiré à travers les dents. Ce brassage de l’air frais sur les mâchoires va provoquer « un coup de froid » qui va remonter sur les tempes et l’ensemble de la tête. L’expiration se fait par le nez.

Comment pratiquer ?

Asseyez-vous dans une position confortable, bassin droit et non rétro-versé. Fermez les yeux, ouvrez la bouche, pressez les dents du bas contre les dents du haut, pressez légèrement le bout de la langue à la jonction du palais et des dents du haut.

  • Inspirez lentement par la bouche grande ouverte et dents serrées
  • Ne faîtes pas de rétention.
  • Fermez la bouche et expirez immédiatement et lentement par le nez.

Vous pouvez répéter cette respiration autant de fois que vous voulez.

Contre-indications

Ne pas pratiquer :

  • Si vous avez des dents très sensibles ou des problèmes dentaires
  • si vous êtes enrhumé,
  • si vous êtes sujet aux évanouissements et aux problèmes d’hypotension.

Kaki Mudra (respiration du corbeau femelle)

En Sanskrit « kaki » signifie « femelle corbeau » et « mudra » signifie « méthode, gestuelle ». Cette méthode consiste à imiter un corbeau qui boit de l’eau.

Elle fait parti des respirations rafraichissantes. Par rapport à Shitali et Sitkari, elle a comme apport supplémentaire d’être plus relaxante. L’inspiration et l’expiration se font par la bouche.

Pour l’inspiration, mettez la bouche en cul de poule, la langue légèrement sortie ou non. Sur l’inhalation, baissez la tête vers l’avant puis remontez-la lentement vers le ciel, comme un oiseau fait pour prendre de l’eau dans son bec et la faire couler au fond. Le mouvement du torse entraine un engagement musculaire. Tête toujours levée vers le ciel, expirez par la bouche grande ouverte avec un son libérateur et un relâchement du corps.

Très bénéfique si vous avez chaud. Si la langue est sortie, vous aurez les mêmes effets que pour Sheetali : l’air remplissant l’estomac permet de faire descendre les sucs gastriques et d’apporter une sensation de satiété.

Comment pratiquer ?

Asseyez-vous à genoux, les cuisses en ouverture, fessiers sur les talons, mains sur les cuisses. Le bassin droit et non rétro-versé, les yeux ouverts, ventre et bas du dos mobilisés, nuque droite, tête dans le prolongement de la colonne vertébrale.

  • Inspirez par la bouche en cul de poule, avec un mouvement vers l’avant
  • Continuez ce mouvement jusqu’au bout de l’inspiration que vous terminerez tête vers le ciel
  • Expirez par la bouche grande ouverte, avec un son libérateur, en relâchant le corps
  • Rentrez rapidement la langue, fermez la bouche
  • Reprenez votre position de départ

Pour visualiser la procédure, voyez ici ou là:

Kaki Mudra possède plusieurs variantes, dont l’une avec une rétention poumons pleins, mais elle est déconseillée en cas de grossesse ou d’hypertension. Vous pouvez la découvrir ici.

Contre-indications

Ne pas pratiquer si vous êtes sujet à l’aérophagie chronique.

Conclusion

Je vous ai présenté trois respirations vous permettant de rafraîchir votre corps. Chacune d’entre-elles a ses propres spécificités, donc à vous de choisir en fonction de vos besoins du moment. Un conseil cependant, ne pas abuser de ce type de respiration en saison froide, car elles rafraîchissent beaucoup le corps.

 

J’espère que cet article vous a plu! Si vous êtes pas loin de Rennes, retrouvez Lionel pour des cours en présentiel!

 

A bientôt

 

Yvan

Instagram
Telegram