Êtes-vous capable de vous mettre en position de squat bas? Pouvez-vous tenir cette position plusieurs minutes sans problèmes?

Dans l’article d’aujourd’hui, je reste dans la thématique de la santé générale après mon article sur les massages actifs. Pour cela, je vais parler d’une position que tout le monde devrait pouvoir tenir sans soucis et dont l’impossibilité à l’atteindre est un signe de tensions excessives. Or, cette tension est souvent liée à une respiration qui n’est pas en place.

Squat bas

crédits: Nicole De Khors

 

La position du squat bas

 

La position du squat bas est la fin d’un mouvement de squat où vos deux pieds sont collés au sol tandis que le bassin est le plus bas possible. Souvent, la difficulté réside dans le fait de ne pas décoller les talons dans cette position. La raison la plus commune est que les muscles de la région lombaire sont trop tendus et que cela empêche le bassin de se mettre dans la position nécessaire pour ne pas basculer en arrière. Ainsi, cela n’a que peu à voir avec votre souplesse des cuisses ou des mollets. Testez donc votre capacité à descendre dans cette position, c’est une première étape.

La deuxième est de savoir combien de temps vous pouvez y rester. En effet, cette position doit être relativement confortable si vous n’avez pas de problèmes articulaires. Une fois correctement placé, votre poids n’est pas du tout supporté par vos muscles mais par votre structure. Par contre, si vous n’êtes pas capable de tenir la position plus de quelques minutes, c’est que vous compensez musculairement un déséquilibre et donc qu’il existe également un manque de souplesse de la région lombaire. Si c’est le cas, il va alors falloir travailler.

 

Atteindre la position du squat bas

 

Comme souvent lorsque l’on utilise un test, il ne s’agit pas d’améliorer sa capacité à faire le test mais les qualités qui permettent de le faire réussir. Ainsi, il ne sert à rien de multiplier les séances de stretching pour réussir à se mettre dans cette position puisque dans le cadre du travail de la respiration, cela ne présentera aucun intérêt. En effet, comme tous les tests, ils ont leur limite et certaines personnes parviennent à se mettre dans cette position parce que justement, ils n’ont aucun structure et très peu de puissance. On veut éviter cela à tout prix.

Pour parvenir à cette position, on ne va donc pas passer par des étirements actifs mais plutôt par un travail respiratoire qui ira mobiliser la région lombaire. Ainsi, les muscles seront effectivement détendus mais la liaison corporelle sera conservée par compensation de la pression respiratoire.

Pour travailler cela, vous pouvez par exemple vous allonger sur le dos, mettre vos poings sous les lombaires et venir inspirer pour écraser vos poings avec votre respiration. Si votre respiration ne descend pas aussi bas, vous pouvez rajouter du massage du diaphragme pour aider. Lorsque tout bouge mieux, essayer de descendre en squat. Arrêtez-vous le plus bas possible sans décoller les talons. Posez ensuite vos mais sur les hanches, pouces dans le dos et serrez. Avec votre inspiration, cherchez à repousser vos mains puis essayez de descendre un peu plus sur les jambes. Lorsque vous réussissez à atteindre la position, augmenter votre respiration basse pour la tenir. A terme, regardez la télévision (ou mieux, lisez les autres articles de ce blog) dans cette position pour vous habituer à y rester longtemps.

Lier le bas du corps et le haut du corps

La liaison bas du corps et haut du corps est très importante pour avoir une posture détendue et générer correctement de la puissance. Elle permet également de diminuer énormément les troubles musculo-squelettiques liés à la position assise. Enfin, cette liaison a aussi sont importance pour travailler sur les émotions, en particulier celles liées à la peur. Or, c’est bien la position du squat bas qui permet de travailler au mieux cette connexion. En effet, dans cette position, il est très facile de sentir que la respiration descend bien en dessous de l’abdomen. On sent qu’elle peut aller dans le bassin et même jusqu’au jambes.

En descendant aussi bas, la respiration permet de créer cette connexion entre bas du corps et haut du corps. Essayez ensuite l’exercice suivant, en particulier si vous arrivez à faire le squat bas mais que votre respiration descend peu. Respirez au trois quart de votre volume inspiratoire en position de squat bas. Observez l’effet sur votre corps, en particulier sur le basculement du bassin. Lors de cette bascule, cherchez la meilleure position pour vous relever en poussant sur vos jambes avec le moins d’efforts possible. Cherchez ensuite à retrouver cette position en respirant normalement.

Pour la tester, en position de squat bas, demandez à quelqu’un de venir s’appuyer sur vos épaules. Inspirez pour lier le bas du corps et le haut du corps puis lorsque la liaison est faîte, venez pousser sur vos jambes pour vous relever. Si cela est bien fait, la personne devrait être soulevée de terre. Ah, faîtes tout de même attention à la hauteur du plafond, j’ai déjà eu un problème de collision avec cette exercice.

 

Changer son schéma corporel par la liaison haut-bas

 

Parvenir par la respiration à la position de squat bas permet de changer drastiquement son schéma corporel. Les jambes seront beaucoup plus détendues ainsi que le dos. Cela devrait se voir sur des exercices de chutes où les jambes seront complètement relâchées au moment de tomber. De même, cela influera sur tous les exercices de posture comme le relevé de buste où le buste se lève sans que les jambes ne se contractent. Une fois cela atteint, il sera beaucoup plus facile de venir lier les bras et la tête aux jambes pour créer des chaînes musculaires puissantes.

D’un point de vue santé globale, cette liaison liée à une respiration plus profonde permettre de rester assis en créant beaucoup mois de problème de dos. J’ai également eu beaucoup de bons résultats sur les problèmes de lombalgies. Tout cela grâce à un changement dans la manière dont votre poids se répartie sur votre structure corporelle. Le squat bas est donc un des premiers tests pour observer un changement corporel profond induit par la pratique respiratoire.

 

Conclusion

Le squat bas est un bon indicateur de votre structure et de si elle s’appuie ou non sur votre respiration. C’est également un outil pour construire la liaison haut-bas de façon très efficace. Pouvoir tenir cette position longtemps en respirant bas vous permettra de modifier de façon durable votre posture pour la rendre plus détendue et plus liée. Ensuite, il faudra travailler sur la liaison interne du tronc, des bras et de la tête. En effet, une posture liée par la respiration permet de corriger beaucoup de petits problèmes liés à la posture tout en étant beaucoup plus détendu. Cela a des effets à de nombreux points de vue!

Si vous souhaitez plus d’infos sur les exercices du squat bas, laissez moi vos questions et commentaires. S’il y en a trop, je ferai une vidéo pour que cela soit plus visuel. La reconstruction de la posture par la respiration sera également dans le programme de mon stage d’été qui aura lieu le week-end du 15 août! Pour plus d’informations, envoyez-moi un mail!

En attendant, pratiquez la respiration basse pour atteindre le squat bas et entraînez-vous à tenir la position longtemps! Vous verrez des effets très intéressants sur votre corps.

A bientôt

 

Yvan

 

PS:, dernière annonce, suite à l’insistance des demandes, je donnerai des cours privés. Plus d’infos à venir mais vous pouvez d’ores et déjà me contacter si vous êtes intéressés.

 

 

Instagram
Telegram