Respiration en boîte, la méditation respiratoire

bien-être, Respiration, technique respiratoire

Jusqu’à maintenant, la plupart des techniques respiratoires que nous avons vu viennent jouer sur notre physiologie. Aujourd’hui je vais parler d’une respiration qui bien qu’ayant forcément le même type de vertu va apporter un vrai plus pour tout ce qui concerne la concentration et la présence. C’est une respiration très proche de la méditation. Cette respiration est la respiration en boîte. En quoi consiste cette respiration? La réponse dans cet article.

 

Le mental, le criquet de Pinocchio

Le mental est cette petite voix dans la tête, qui parle, chante et commente constamment pendant que l’on vaque à nos occupations. Le mental est un outil, très utile pour toutes les tâches intellectuelles. D’ailleurs, quand vous l’occupez ainsi, vous remarquerez qu’il se tait. Ou plutôt, il est au centre de l’attention donc la conscience et le mental se confondent en travaillant ensemble. Le mental, c’est la concentration. Néanmoins, tout utile qu’il est, le mental reste une tension. La concentration par exemple reste un effort qui limite la mobilité de notre conscience.

Le mental doit donc être contrôlé pour pouvoir le sortir uniquement quand on en a besoin. De nombreuses pratiques, la méditation en tête apprennent à contrôler le mental, à se dissocier de lui. Certaines activités, comme le coloriage qui est apparemment à la mode, permet également de le réduire au silence en lui donnant un objet de concentration.

Toutefois, il y a un autre moyen, simple, utilisable constamment pour rendre le mental silencieux: la respiration. Et, dans le cas qui nous intéresse, une des variations respiratoires: la respiration en boîte

Mettre le mental au repos grâce à la respiration en boîte

La respiration en boîte ou en carré est un classique de la respiration. Il a été remis au goût du jour par Marc Devine qui l’enseigne aux Navy SEALS. Comment cette respiration marche? Elle va à l’image de la cohérence cardiaque, elle va équilibrer le système nerveux végétatif en équilibrant inspiration et expiration. En plus de cela, la manière de respirer va occuper le mental. Or, un mental occupé est un mental heureux. Au fur et à mesure de la pratique, le mental va être de moins en moins envahissant puisque vous allez l’apprivoiser.

En effet, outre, l’équilibre, on peut rajouter des tâches cognitives lorsque l’on respire et il a été montré que cela aide à la concentration, la créativité et l’intelligence. Je conseille donc cette respiration quand vous avez l’esprit dissipé.

Comment appliquer la respiration en boîte?

La technique est extrêmement simple. Vous inspirez, vous bloquez, vous expirez, vous bloquez. Vous faîtes un temps pour chaque. La pratique se fait assise pour le travail. Cependant vous pouvez le faire debout ou couché et même en marchant.

Au départ pour vous entraînez, faîtes poumons les plus pleins possible et le plus vide possible sur quatre ou cinq cycles. Ensuite passez à un compte de quatre temps pour chaque étape sans atteindre un niveau d’inconfort dans la respiration.  Petit à petit montez le nombre de temps pour chaque.

L’avantage de la boîte, c’est que vous pouvez déséquilibrer le système. Si vous voulez récupérer après un effort, faîtes deux fois plus d’expiration que d’inspiration. Par exemple, 4 inspirations, 8 blocages en apnée pleine, 8 expirations et 4 apnées vides.

Jouez avec cette symétrie et trouvez les applications intéressantes :). A noter, vous pouvez inspirer par le nez et expirer par la bouche mais aussi inspirez par le nez et expirez par le nez.

 

Testez la respiration en boîte

 

Comment pouvez-vous tester la respiration en boîte? Avec des tâches cognitives. Faîtes plusieurs listes de 40 calculs simples, genre multiplications, additions… Ensuite, prenez une première liste, attendez 20 secondes et essayer de le faire le plus vite possible en chronométrant. Prenez en une seconde, faîtes 20 secondes de respiration et faîtes les calculs le plus vite possible en chronométrant.

Dans quel cas avez vous fait le meilleur score? Plus intéressant, avez vous respiré de la même façon dans les deux cas?

Conclusion

La respiration en boîte est donc un petit outil bien pratique pour reprendre le contrôle du mental et arrêter de trop cogiter. C’est certainement la forme de respiration la plus proche de la méditation. C’est une respiration facile à faire, facile à mettre en oeuvre. Dès que vous commencez à sentir que vous êtes agacé, que vous perdez pied, que vous ne parvenez pas à vous fixer, faîtes cette respiration là.

Pour une fois, la respiration naturelle n’est pas forcément nécessaire pour avoir le gros des bénéfices de la respiration en boîte. Néanmoins, vous en verrez plus et plus facilement si vous l’avez. Bref, aucune raison de ne pas l’essayer et de laissez vos impressions!

A bientôt

Yvan

Si tu as aimé cette article partage le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.