Article mis à jour: La Respiration Naturelle!

Premier article technique, première technique ô combien importante, la respiration complète!

La respiration complète ou respiration naturelle est LA respiration de base. Maîtrisez cette respiration et toutes les portes des techniques respiratoires vous seront grandes ouvertes. De plus, cette maîtrise changera concrètement votre vie puisque votre attitude face aux stress et votre posture corporelle seront profondément changés (en Bien!). C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Respiration complète

La respiration complète: la respiration du nouveau-né

Respiration Naturelle (ou complète)?

La respiration complète est le premier mouvement respiratoire à acquérir.  Ou plutôt réaquérir puisque c’est le mouvement que l’on observe chez les bébés:

Attention, ce n’est pas la fameuse respiration abdominale ou diaphragmatique. La respiration naturelle est basée sur un relâchement total. Relâchement que le stress ou les différentes blessures corporelles que l’on accumule au cours de la vie réduit de plus en plus. La conséquence est que cette respiration se perd devenant de plus en plus forcée et sollicitant de moins en moins de zones du buste.

Pourquoi travailler cette respiration? Parce que l’installer signifie relâcher l’ensemble de votre chaîne respiratoire. Or, comme nous le verrons, la chaîne respiratoire est liée à la plupart de nos structures corporelle. Par la diaphragme évidemment mais pas que. Elle permet également en sollicitant l’ensemble du buste de masser en permanence l’abdomen et en particulier les muscles lisses des viscères qui accumulent les tensions liées au stress

Cette respiration permet également chez l’adulte d’avoir un rythme d’apport en oxygène optimal. Elle vous rapprochera du temps respiratoire conseillé lors de la cohérence cardiaque par exemple et ceci sans que vous ayez besoin d’y penser. En effet, en étant plus relâché, l’amplitude respiratoire augmentera sans effort et les temps respiratoires s’allongeront jusqu’à respirer autour de huit fois par minute. La conséquence est que vous serez naturellement plus calme et moins réactif aux stress puisque le système nerveux sera à l’équilibre.

Enfin, cette respiration développera votre capacité à utiliser l’ensemble de votre chaîne respiratoire, condition obligatoire pour bien réaliser les autres techniques respiratoires correctement. En effet, toutes les autres techniques respiratoires utiliseront une partie de cette chaîne ou l’intégralité de la chaîne respiratoire. En plus, elles profiteront du travail de relâchement musculaire que vous effectuez lors de la pratique de la respiration naturelle pour ne pas générer de stress dans leur exécution.

 

La base d’un changement postural profond

 

Toute la méthode REBO2T est basée sur la respiration naturelle. En effet, elle est la base structurelle sur laquelle va s’appuyer toute la stratégie de reconditionnement postural de la méthode. Ce n’est qu’une fois qu’elle est mise en place que l’on pourra exécuter correctement la série de mouvements primordiaux du développement. Cette série de mouvements, tous basés sur l’utilisation de la chaîne respiratoire, permettra de reconfigurer votre corps pour qu’il fonctionne avec beaucoup moins de déséquilibre et de stress.

Ensuite, en générant du mouvement via la respiration naturelle, vous apprendrez à lier le corps entier dans chacun de vos gestes et de constamment utiliser l’inertie de votre respiration pour initier vos mouvements. Cela change totalement la façon de bouger et élimine par la même occasion tout un tas de problématiques de types troubles musculo-squelettiques. Cela permet aussi de largement améliorer ses performances physiques et sportives.

Enfin, ce changement se répercute énormément dans la gestion des émotions. En effet, dans la méthode REBO2T, les émotions sont très liées au corps et dan sla plupart des cas, le corps s’appuie quotidiennement sur les tensions émotionnelles pour avoir son équilibre postural. ceci implique donc que l’émotion est nécessaire pour la bonne tenue du corps, ce qui génère un déséquilibre. Réinitialiser la posture par la respiration naturelle permet de casser cet ancrage émotionnel et donc d’être beaucoup plus neutre de ce point de vue.

Ainsi, comme vous pouvez le voir, la respiration naturelle est la première clé de la pratique.

 

Exécution de la respiration naturelle

 

Le principe de cette respiration est simple : solliciter l’intégralité de la chaîne respiratoire tout en libérant les points de blocage qui gênerait la respiration. On utilisera donc l’ensemble de l’abdomen, l’ensemble de la cage thoracique et enfin la ceinture scapulaire. Lorsque la respiration est bien en place, on sent même que le mouvement respiratoire vient connecter le plexus cervical.

Pour s’entraîner à la respiration naturelle, faîtes l’exercice suivant:

  • S’allonger sur le dos, le plus détendu possible. Prêtez attention en particulier à la région lombaire.
  • Inspirez par le nez, expirez par la bouche. Plus tard, il sera plus intéressant de le faire uniquement par le nez.
  • Posez une main sur votre abdomen, l’autre sur les flancs. A chaque respiration, vérifiez que vos mains sont repoussées en même temps et que vos lombaires se plaquent au sol.
  • Lorsque vous y arrivez, passez la main de l’abdomen sur les côtes. Sur l’inspiration, les côtes devront se « gonfler » après l’ensemble de l’abdomen.
  • Lorsque c’est bon, passez la main des flancs sur la clavicule opposée. Vous devez la sentir s’ouvrir après l’étape côtes.
  • Cherchez enfin à avoir une respiration complète en ayant une fluidité tout au long de l’inspiration et de l’expiration. L’expiration se fait également de l’abdomen vers les clavicules.
  • Lorsque vous êtes à l’aise, essayer de créer une vague corporelle avec le mouvement respiratoire. Essayez ensuite de suivre ce mouvement et de vous laisser emporter par lui.

Et voilà, c’est tout ! Mais ce n’est pas nécessairement facile. Souvent, au début, on n’arrive pas jusqu’à l’étape clavicule. La raison est que l’on force trop la prise d’air, créant des tensions empêchant la chaîne respiratoire d’être sollicitée dans son ensemble. Efforcez-vous de vous détendre pendant que vous inspirez. Dès que vous sentez un blocage, expirez en relâchant la zone, puis recommencez l’inspiration. Il faut quelques mois pour intégrer cette respiration naturellement.

Si vous pouvez trouver un partenaire, demandez lui de poser les mains à votre place pour pouvoir vous focaliser encore plus sur votre détente. Petite astuce pour vous aider, cherchez à viser le plancher pelvien avec votre inspiration. Visualisez ensuite que vous vous remplissez comme un ballon. Cette ajout technique peut aider à mieux gérer le passage d’une zone à l’autre de la chaîne respiratoire.

 

Vous pouvez également vous rendre sur cette vidéo pour voir son exécution.

 

Votre prochaine respiration naturelle

 

L’objectif est que votre respiration complète deviennent votre prochaine respiration naturelle. Il faut compter deux à trois mois en s’y entraînant régulièrement. A court terme, votre posture sera plus érigée, vos mouvements plus fluides et votre corps sera moins tendu. De plus, mentalement, vous serez beaucoup moins soumis aux variations d’humeur. A moyen terme, vous identifierez plus facilement les tensions corporelles puisqu’elles vous gêneront pour respirer et vous serez à même de les faire partir avant qu’elles soient trop installées.

La raison pour cela est assez simple. En musclant et synchronisant les muscles de la chaîne respiratoire, vous allez d’abord modifier vos schémas moteurs. Vous pourrez vous appuyer sur cet axe musculaire central et ainsi répartir différemment les forces dans votre corps, diminuant les tensions locales. D’un point de vue émotionnel, la plupart des émotions viennent se loger dans la chaîne profonde. Quand cette chaîne est puissante, on est moins perturbé par ces émotions et la respiration permet de les nettoyer en permanence. Votre corps apprendra également à ne pas accepter les tensions se loger pour un temps long.

Attention cependant, il ne s’agit pas de respirer à chaque fois avec l’intégralité de la chaîne respiratoire. Seulement les parties nécessaires à vote respiration à un moment donné. Néanmoins, ces parties doivent être solliciter dans le bon ordre et avec cette détente.

 

Conclusion

 

La respiration naturelle est le premier élément à mettre en place pour correctement utiliser sa respiration. Cet outil là en place, vous pourrez réellement vous intéresser au reste pour que votre respiration deviennent votre interface de contrôle de votre physiologie. Tout un programme! 

Pour aller plus loin, vous pouvez vous joindre au cours en ligne du cycle REBO2T où cette respiration est travaillée dans le cadre du cursus de la méthode REBO2T.

Pour ceux qui n’auraient pas le temps de suivre des cours en ligne, j’ai crée une formation vidéo spécifique pour apprendre la méthode REBO2T seul chez soi. Le premier module de la formation est évidemment la respiration naturelle. Vous verrez environ une heure d’exercices afin de la mettre en place correctement. Vous aurez également un programme sur trois mois ne vous demandant que 10 minutes par jour pour qu’elle devienne votre respiration du quotidien. Pour vous procurer cette formation, c’est ici!

Voilà, c’est tout pour cette respiration essentielle. Pratiquez-la avec assiduité, vous vous remercierez plus tard!

N’hésitez pas à laisser vos impressions sur cette respiration en commentaires et à partager cet article à tous ceux qui pourraient profiter de la respiration complète!

A bientôt

Yvan

Instagram
Telegram