Vous avez sûrement déjà vu de la respiration inversée. La personne est assise en tailleur, elle inspire, expire fort puis là, son ventre semble totalement disparaître. Il ne reste alors plus que les grands droits qui bougent de droite à gauche! Quelle est cette respiration ? A quoi sert-elle? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

La respiration inversée

Le principe de base de cette respiration est de faire une respiration inversée. C’est une pratique que l’on retrouve dans de nombreuses traditions. Son principe est simple, on inspire par le nez en rentrant le ventre, on expire par la bouche en gonflant le ventre. L’intérêt principal de cette technique est de venir mettre en mouvement le contenu abdominal et de booster la tension. 

C’est une respiration qui énergise énormément.

De plus être capable de mettre l’abdomen en mouvement est excellent pour la santé. Pourquoi? Parce le manque de mouvement favorise inflammation et fibrose. Avoir un outil pour bouger les intestins en particulier limite ce type de risque.

Comment pratiquer ce type de respiration?

  • Allongez-vous
  • Prenez une grande inspiration puis expirez au maximum en contractant les transverses
  • Sur l’inspiration, ne relâchez pas ces muscles et continuez à rentrer le ventre
  • Sur l’expiration, relâchez-le
  • Recommencez

Ceci est la respiration inversée, de base. Elle peut se pratiquer sans problème ni recommandations particulières. elle est assez agréables.

La version avancée: combiner une respiration rapide avec la respiration inversée

Cette version ne doit pas se pratiquer trop longtemps, contentez vous de 3 à 5 cycles maximum. 

  • Faîtes une respiration rapide par le nez. A l’image de la respiration d’ancrage, expirez fort et laisser l’inspiration se faire de façon passive. Le nez doit faire inspirations et expirations.
  • Respirez comme cela entre 45 secondes et une minute
  • Puis, réalisez une respiration inversée: rentrez le ventre sur une longue inspiration et aspirez vos organes vers le haut
  • Lorsque vous expirez, continuez à faire remonter le ventre puis seulement à la fin, lâchez tout.
  • L’inspiration se fera alors de façon passive.
  • Recommencez une deuxième fois
  • Refaîtes ensuite une minute de respiration rapide.

A chaque itération, cherchez à envoyer votre inspiration de plus en plus haut dans le corps. Lorsque vous avez fini l’exercice, revenez à une respiration naturelle avant de reprendre vos activités.

Attention à la respiration paradoxale

Attention, la respiration inversée doit se faire dans le cadre d’un exercice, ce n’est pas une respiration naturelle. Si vous respirez de cette manière là naturellement, c’est à dire en rentrant le ventre sur l’inspiration et en le gonflant sur l’expiration, vous devez corriger cela ou en tous cas consulter. En effet, la respiration paradoxale est souvent signe d’un épuisement du diaphragme. Ce sont alors les muscles accessoires qui prennent le relais.

En gros, si vous observez cela, il y a peut-être une atteinte sous-jacente qu’il faut traiter.

Conclusion

La respiration inversée est connu par tous par son aspect spectaculaire. IL y a pourtant plusieurs manière de le faire dont une très douce que nous avons vu. Cependant, quelle que soit la façon de faire, c’est une respiration excellente pour la santé de nos intestins. Attention, il vaut mieux pratiquer cette respiration à jeûn. En se levant le matin semble-être une bonne solution. Ne la pratiquez pas trop, cela ne présente pas beaucoup d’intérêt, fatigue ‘organisme et augmente la pression sanguine.

Contentez vous de peu, c’est déjà bien assez!

N’hésitez pas à laisser vos impressions sur cette technique en commentaire!

 

A bientôt

 

Yvan

 

 

 

 

Instagram
Telegram