Canaliser la joie et l’excitation avec la respiration

bien-être, émotions, Respiration

Voilà le dernier article de la série émotion! Après ça, il va falloir aller pratiquer! Dans cet article nous allons parler de la joie et de l’excitation en général. Pourquoi canaliser la joie alors que c’est une bonne émotion? Peut-il y avoir des effets néfastes à la joie? Comment la canaliser pour qu’elle soit constructive? C’est ce que nous allons voir dans cet article!

A quoi sert la joie?

 

Si on demande à n’importe qui la différence entre la joie et la tristesse par exemple, la réponse sera que l’une est « bien », l’autre est « mal ». En fait, la raison est que l’on considère que ce qui est bien est nécessairement agréable, ce qui est mal est désagréable. Or, tout le monde en réfléchissant deux minutes peut rapidement voir que cette vision est facilement réfutable.

Depuis le début de cette série sur les émotions, nous avons vu qu’elles sont utiles pour apprendre des choses sur nous. On retrouve d’ailleurs cela dans les stratégies d’apprentissages où pour retenir quelque chose, il est toujours plus efficace d’y associer une émotion. Et c’est là qu’arrive la joie et les émotions qui vont généralement nous exciter. A quoi sert la joie? Pour répondre à cette question, regardons ce qui se passe en cas d’absence de joie. Qu’est-ce que l’absence de joie? La dépression. Par quoi se caractérise la dépression? Une incapacité à se bouger, une perte totale de motivation.

Voilà donc ce que la joie va générer: de la motivation à vivre et à avancer. La joie est donc ce qui nous permet de rester en vie si on veut faire simple.

 

La joie est donc une émotion positive?

 

Si la joie est nécessaire à rester en vie, c’est donc une émotion positive. En fait non. Enlever la Peur à quelqu’un, son espérance de survie sera réduite.  il existe une maladie rare où la peur est supprimée mais les cas sont trop peu nombreux pour en tirer un enseignement sur son utilité. Par contre, il existe une maladie où la douleur n’existe plus: l’insensibilité congénitale à la douleur. Dans le cas de cette maladie, on sait que l’espérance de vie est très réduite parce que la peur de la douleur aide au développement de l’individu pour assurer sa survie. Enlevez la peur de la douleur, les gens vivent moins longtemps. La peur nous permet de rester en vie et donc est également une émotion positive dans ce cas…

En fait, retenons que les émotions sont positives pour notre survie en général. Au mieux, la joie est agréable… Cependant, trop de joie peut mener à de gros problèmes. Pourquoi? Parce que la joie pousse à agir et donc à consommer de l’énergie.

Par conséquent, dans cette vision des choses, la joie comme les autres émotions doit être bien gérée et ne pas nous emporter. Vous me direz que cela donne une vie bien triste. Mais réfléchissez, est-ce que vous êtes joyeux après un moment à couper le souffle? Non, vous êtes joyeux après avoir vécu l’expérience. Lors de l’expérience, vous êtes, et peut-être que c’est la différence entre joie et bonheur…

 

L’excès de joie? La faille de la pensée positive

 

Tout va toujours bien, je suis toujours content quoiqu’il m’arrive. Je trouve du positif dans tous mes malheurs. Voilà à quoi peut ressembler un excès de joie. Faire en sorte que tout ne soit une épreuve qu’il faille vivre de façon positive en gardant le sourire. C’est le meilleur moyen de générer des comportements maniaques. Vous allez convertir de l’énergie que vous auriez dû exprimer sous forme de tristesse ou de colère en excitation qui va vous pousser à faire 10000 choses sans aucun sens. Ce qui va vous obliger à refouler les mouvements de colère ou de tristesse qui se chargeront de vous rappeler qu’ils n’ont pas été évacués…

Vous connaissez sans doute des personnes qui ont ce comportement qui est de sourire tout le temps, de dire que tout va bien et de manifester les éléments de la joie. Ils croient d’ailleurs être joyeux. Et un jour ils craquent. C’est l’image du coach qui doit balancer du positivisme à ses élèves en mettant beaucoup beaucoup trop d’énergie. Pas que ce soit impossible mais cela signifie pour ceux qui en sont capables qu’ils ont réglé beaucoup beaucoup de choses… Autant dire que ce n’est pas souvent le cas, mais plutôt une joie et une excitation de façade, comme le ferait un acteur.

Moins chronique que les cas précédents, vous êtes extrêmement joyeux au cours d’une soirée avec des amis et puis ça dérape…

Tout cela indique que vous êtes emportés par votre joie qui vous donne trop d’énergie et vous fait perdre votre lucidité, votre conscience. Vous pourriez me dire que vous êtes dans le présent, mais en fait vous êtes surtout dans les émotions et dans l’instinct. D’où le dérapage à prévoir.

Être capable de gérer la joie en excès et l’excitation va donc être très important pour une vie sereine contrairement à ce que l’on pourrait penser de prime abord.

Comment mieux gérer l’excitation?

 

Comment alors ne pas se laisser emporter? En fait, paradoxalement, il va falloir ramener le mental dans cette histoire. C’est lui qui va équilibrer l’excitation qui va vous pousser dans l’instinct et l’émotionnel.

Essayer l’expérience suivante. Pensez à la dernière fois où vous avez été très joyeux. Pensez à une excellente blague ou à une situation où il ne fallait surtout pas rire et où vous avez été pris d’un fou rire.

Vous allez sentir une excitation monter et rester dans votre corps. Cela va vous donner envie de bouger. Faîtes quelques pompes ou squats en respiration rythmique et quand cela va mieux, recommencez.

Cette fois, dès que vous allez sentir cette excitation montez, vous allez faire une longue inspiration par le nez en vous focalisant sur la zone entre les deux yeux. Faîtes ensuite une apnée pleine de quelques secondes. Expirez rapidement et réinspirez. Quelle différence avez-vous alors senti? Recommencez puis cette fois essayez de visualiser la situation en même temps que vous inspirez. Même chose, que ressentez-vous?

 

Bien utiliser l’énergie libérée par la joie

 

Dans le paragraphe précédent, nous avons vu comment ne pas se laisser emporter par la joie de façon incontrôlée. Maintenant, voyons plutôt comment utiliser cette énergie de façon constructive. Encore une fois, la joie doit servir à avancer.

L’exercice que je vais proposer va vous permettre de canaliser cette énergie dans le corps. Ceci vous donnera à la fois de l’énergie mais aussi une sensation agréable dans tout le corps. Revenez sur une situation qui déclenche de la joie chez vous. Quand vous sentez la joie monter, calez une inspiration sur la sensation et dirigez cette sensation dans les membres en vous étirant comme lorsque vous souhaiter lier le corps en respiration naturelle (cf: cours en ligne). Lorsque vous sentez cette onde arriver dans les membres, maintenez l’étirement mais expirez fortement.

Essayez après cela de faire un exercice physique et observez vos sensations. Notez que vous pouvez utiliser le même principe pour aller dans une zone douloureuse.

 

Conclusion 

C’est terminé pour la série sur les émotions. Je voulais terminer sur la joie pour finir sur des exercices agréables mais pour également insister sur le fait que la joie est une émotion comme une autre et que l’on ne doit pas y être soumis. Chercher toujours plus de joie de façon incontrôlée et sans comprendre pourquoi donne comme résultat la société de consommation… Cela donne aussi cette course au bonheur qui ne peut jamais être atteint puisque la nature même de l’émotion est de toujours nous faire avancer. Les émotions doivent vous donner des informations, pas vous diriger.

Attention également à ne pas cacher tout vos problèmes derrière une fausse joie. Je me méfie toujours des gens trop enthousiastes tout le temps :P.

Voilà, c’est tout pour moi. Pour aller plus loin, il faudra s’intéresser au mental et à l’esprit. Ceci permettra de consciemment rééquilibrer les émotions. Il faudra également mettre cela en pratique. Je donnerai régulièrement des stages à ce sujet. En attendant, j’attend vos question en commentaires ou sur le groupe facebook!

 

A bientôt

 

Yvan

Si tu as aimé cette article partage le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.