Plaisir ou sérénité? Dopamine ou sérotonine?

biologie, Comprendre la pratique, douleur, émotions, Respiration, stress

Quelle est la différence entre le plaisir ou la sérénité? Elle est à peu près aussi grande qu’entre un soda et un vin millésimé… Et elle dépendra de deux hormones très différentes, la dopamine et la sérotonine. Quelles sont les différences entre ces deux concepts, quel est le rôle des hormones correspondantes? La réponse à cette question est essentielle pour donner une bonne orientation à la pratique. En effet, votre comportement sera très différent entre les deux. Nous allons donc voir dans cet article le fossé entre les deux.

 

Le plaisir et la sérénité

 

Si vous avez lu ma série d’articles sur les émotions, vous avez vu que ces dernières ont une fonction d’apprentissage. Le plaisir est une émotion également, de la même famille que l’excitation. Sa fonction est de nous motiver par un système de récompense.  En effet, si vous n’avez pas une récompense quand vous faîtes quelque chose, vous ne le ferez tout simplement pas. Ceci explique en fait aussi comment le plaisir fonctionne. Dès que le plaisir s’estompe, on va devoir refaire une action pour ressentir du plaisir à nouveau. Ceci peut se répéter pendant longtemps. Par conséquent, le plaisir est une émotion à double tranchant, il est nécessaire pour avancer mais c’est également lui qui peut conduire à une addiction. On y reviendra.

Quid de la sérénité alors? Il y a une différence entre plaisir et sérénité. La sérénité est un état, pas une émotion. Elle peut se rapprocher du bien-être mais en plus subtil. La sérénité c’est lorsqu’on est au bon endroit, au bon moment et que l’on est confiant que tout se passera bien et que si quelque chose se passe mal, on le gérera. La sérénité est une combinaison de plusieurs qualités telles que l’acceptation, le lâcher-prise, le silence mental et l’adaptation. Toutefois, la sérénité est subtile, ne provoque pas une motivation immédiate ou de sentiments forts. Pour beaucoup, cet état n’est tout simplement pas connu ou lorsqu’on y est, on n’y prête pas attention car pas assez remarquable.

 

La dopamine, l’hormone du plaisir

 

Le plaisir est fortement associé à une hormone, la dopamine. Pour mieux comprendre l’effet de cette hormone, je vais parler d’un des classiques de la neurophysiologie, l’expérience de l’auto-stimulation du rat. Cette expérience de 1954 par Olds, James, Milner et Peter a établi la base biologique de la notion de récompense et de plaisir.

L’expérience est la suivante. Une électrode est placée sur le cerveau d’un rat, dans la région de l’hypothalamus latéral. L’électrode s’active lorsque le rat passe dans une région précise de sa cage. Les chercheurs ont d’abord observé que le rat passe le plus de temps possible dans cette zone et il ne la quitte que si la stimulation ne se fait plus.

Dans une deuxième expérience, le rat a accès à une pédale qui active l’électrode. Le rat passe alors son temps à appuyer sur la pédale. Il ne s’arrête que si les chercheurs désactivent la pédale. Ils observent également que plus la stimulation électrique est forte, plus le rat vient appuyer. De même, plus le temps passe, plus le rat appuie fréquemment. On parle de plusieurs centaines d’appuis par jour quand même…

Enfin, dans une dernière expérience les chercheurs proposent deux pédales disponibles. L’une qui active l’électrode, l’autre qui donne de la nourriture. Dans ce cas, le rat choisi préférentiellement la stimulation. Certains vont jusqu’à mourir de faim.

Ces expériences ont ensuite été réalisées sur d’autres mammifères et même sur l’Homme. Les résultats sont identiques.

Quelle est l’explication? La dopamine. Pour démontrer cela, des chercheurs ont répété ces expériences en utilisant un antagoniste à la dopamine. Ceci signifie que la molécule empêche la dopamine d’avoir son effet. Dans ce cas, le rat cesse d’appuyer sur la pédale. C’est ainsi que l’on a appelé la dopamine l’hormone du plaisir.

 

La sérotonine, l’hormone de la sérénité

 

La sérotonine est une hormone assez particulière puisqu’elle est aussi un neuro-transmetteur mais qu’elle est produite en majorité dans l’intestin. Elle a été découverte dans les années 50 mais identifiée comme étant un vasoconstricteur. Ce n’est qu’après que ses différents rôles ont été déterminés. Parmi eux, on trouve un rôle dans la thermorégulation, les comportements alimentaires, sexuels, l’anxiété, le contrôle moteur, le sommeil et la douleur... Bref, tout ce qui constitue une adaptation à notre survie.

Un déséquilibre de sérotonine dans un sens ou dans l’autre provoquera divers troubles. En particulier, au niveau émotionnel. Un faible niveau de sérotonine serait corrélé à une  instabilité émotionnel avec des sauts d’humeur par exemple. A l’inverse, trop de sérotonine rendrait plutôt insensible à la recherche de sensation et peu anxieux. On comprend donc pourquoi cette hormone est impliquée dans le niveau de sérénité. En effet, c’est l’état d’équilibre entre les sauts d’humeur et l’absence de réactivité émotionnelle.

Qu’est-ce qui influe sur la quantité de sérotonine? La nourriture, l’activité physique, le sommeil,  la lumière, bref, tout ce qui favorise notre survie.

Tout le challenge sera donc d’équilibrer le niveau de sérotonine pour ne pas être pris dans des variations d’humeur, tout en continuant à être dynamique.

 

Comment sentir la différence entre ces deux hormones?

 

Pour sentir la différence entre ces deux hormones, je vais vous proposer deux respirations différentes. C’est à la fin de chacune de ces respirations que vous pouvez sentir la différence entre sérotonine et dopamine. Pour la dopamine nous allons utiliser la respiration Wim Hof. Pour la sérotonine, la respiration inversée.

 

Déclenchons donc un shoot de dopamine avec la respiration Wim Hof:

Attention, faîtes cela dans un endroit sûr, jamais dans l’eau, jamais dans un endroit où vous pouvez tomber ou en conduisant.

  • Inspirez comme si vous veniez de recevoir un saut d’eau glacé sur la tête
  • Expirez de façon passive puis réinspirez de la même façon
  • Répétez 30 fois
  • A la fin de la trentième, expirez passivement puis mettez vous en apnée
  • Tenez jusqu’à ce que ce soit désagréable et réinspirez
  • Tenez en apnée pleine une quinzaine de secondes

Répétez ce cycle encore deux fois et vous pouvez augmenter votre temps d’apnée pleine de quelques secondes.

A la fin, respirez normalement et sentez votre état. Le bien-être ressenti est lié à la dopamine.

 

Maintenant, voyons la sérotonine:

 

  • Asseyez-vous confortablement
  • Inspirez sur 4 par le nez en rentrant le ventre
  • Gardez la position deux ou trois secondes
  • Expirez sur 4 en sortant le ventre
  • Détendez vous deux ou trois secondes
  • Recommencez ainsi pendant 10 à 15 minutes

A la fin de l’exercice respirez normalement. Le calme et la sérénité que vous ressentez sont les effets de la sérotonine.

 

Pourquoi reconnaître les effets de la dopamine ou de la sérotonine?

Il est important d’être familier avec les effets de la dopamine et de la sérotonine. En effet, de nombreuses addictions sont liées à la recherche de la sensation procurée par la dopamine. Et de nombreux business sont bâtis là-dessus. Les likes facebook et instagram, les jeux en ligne types MMO, tous cela est conçu pour vous donner régulièrement des récompenses contre des actions courts termes à effectuer mais très régulièrement. Analysez comment vous vous sentez lorsque vous vérifiez votre nombre de likes sur votre dernière photo de vacance et comparez avec la respiration Wim Hof.

De même, sentez le résultat quand vous prenez une cigarette ou que vous mangez du chocolat. Même sensation. Plaisir rapide à peu de frais. Pire, plus vous répétez, plus il vous en faut à l’image du rat. En effet, un processus de désensibilisation se met en place menant à deux choix. Changer la source de la dopamine ou augmenter la dose. C’est assez flagrant pour la respiration Wim Hof. Vous verrez qu’il vous faudra pousser de plus en plus pour obtenir les effets que vous avez eu au début. Il vous faudra de plus en plus de likes instagram pour ressentir le même plaisir…

A l’inverse, la sérotonine est plus ingrate puisque c’est presque l’atténuation de ces sensations qui en fait l’intérêt. Pourtant, c’est bien cet état qui va vous permettre de vous centrer sur ce qui est important pour vous et de ne pas être emporté toute la journée par vos émotions. C’est également cet état qui vous donnera un référentiel sur les autres changements d’humeur.

 

Augmenter le niveau de dopamine et de sérotonine

 

Attention, la dopamine reste une hormone indispensable puisqu’elle amène la motivation. La dépression qui est un déficit en dopamine entre autres en est la preuve elle est indispensable! Pour augmenter le niveau de la dopamine sainement, il faut donc se fixer des objectifs et les atteindre. Vous pouvez vous donner des coups de boost avec la méthode Wim Hof par exemple. Néanmoins, le plus efficace reste de se fixer des séries de petits objectifs à atteindre régulièrement.

Vous pouvez l’augmenter artificiellement par différentes méthodes. Le massage par exemple augmente le niveau de dopamine. Une douche froide peut le booster à plus de 200 %! Le sport est également un bon pourvoyeur de dopamine.

Pour la sérotonine, on retrouvera également le massage et le sport. Marcher au soleil augmente également son niveau. Mais c’est surtout l’alimentation qui peut influencer. La sérotonine est très dépendante d’un acide aminé, le tryptophane. Or, la sérotonine ne peut avoir un effet dans le cerveau que si elle est synthétisée sur place puisque celle dans le sang ne peut pas passer la barrière hématocéphalique. Par contre, le tryptophane le peut. Consommer de la nourriture riche en tryptophane est donc une solution pour augmenter la sérotonine dans le cerveau. On en trouve dans le poisson gras, les amandes, les bananes, les produits laitiers ou les oeufs.

Enfin, la méditation est aussi une possibilité ainsi que la cohérence cardiaque qui a démontré une action sur la production de sérotonine. Néanmoins, le travail autour de la respiration inversée donne le même effet que le massage, la méditation voire la cohérence cardiaque combinée! N’hésitez pas à en abuser!

Conclusion

 

La dopamine et la sérotonine sont deux hormones participant au bien-être. Néanmoins, l’une est plus subtile que l’autre. La dopamine donne un effet immédiat et puissant. Elle est indispensable pour rester motivé. A l’inverse, la sérotonine a un effet long terme, plus subtile et permet d’avoir le silence mental.

Pourquoi est-il important de différencier et reconnaître les deux? Pour éviter d’être constamment solliciter par les pulsions induites par la dopamine et de chercher la sérénité et la stabilité de la sérotonine. Toutefois, en cas de besoin en énergie et motivation, pouvoir déclencher la production de dopamine reste un avantage.

J’espère que cet article vous a plu et je suis curieux de savoir si vous avez réussi à bien différencier les effets de ces deux hormones en réalisant les exercices proposés! J’attend vos retours dans les commentaires!

 

A bientôt

 

Yvan

 

 

Si tu as aimé cette article partage le 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.