La jeunesse éternelle est un fantasme que l’humanité a depuis longtemps. On parle par exemple dans le livre de l’empereur jaune déjà de recherche de techniques pour rester jeune pendant des centaines d’années. Avec les progrès de la biologie, le champs de recherche du rajeunissement a pris de plus en plus d’ampleur ces dernières années. On peut parler par exemple du travail sur les thérapies cellulaires via les cellules souches. La reprogrammation génétique par le biais d’ARN messagers ou par édition génétique grâce à la technologie CRISPR. Il y a même des approches liées aux organoïdes laissant espérer de pouvoir cultiver des organes neufs pour tout le monde. Quel rapport avec la respiration? Pour l’instant aucun.

Revenons à l’antiquité chinoise. Toujours dans le traité de l’empereur jaune, on parle pour vivre éternellement de ralentir la respiration jusqu’à ce qu’il ne se soit plus possible de sentir que l’on respire. En pranayama, les exercices de ralentissement du souffle sont également recommandés pour rester en bonne santé plus longtemps. Traditions et légendes sans fondement? Peut-être. Néanmoins, j’ai parlé précédemment d’une étude sur l’influence de l’hypoxie et de l’efficacité de l’oxygénation cellulaire sur les télomères. Pour rappel, les télomères sont des séquences génétiques répétées localisées aux extrémités de nos chromosomes. Ils ont une particularité, ils se raccourcissent à chaque division cellulaire. Ils sont un marqueur et certainement une cause du vieillissement. Or, dans l’article cité, nous voyons que les télomérases sont réactivés chez les pratiquants de respiration, en particulier lors d’exercices d’hypoxie prolongée.

Il y a trois semaines, un nouvel article liant respiration cellulaire et vieillissement est sorti dans la revue Aging. Par un traitement étonnant, les auteurs ont réussi a renverser le processus de sénescence chez l’Homme. C’est ce que nous allons voir dans cet article!

 

Le vieillissement

 

Le vieillissement est un processus qui existe à priori chez tous les êtres vivants. Il se caractérise par une perte progressive de l’intégrité des fonctions physiologiques favorisant l’apparition de maladies conduisant inexorablement vers la mort. Deux marqueurs principaux au niveau cellulaire permettent de suivre cela. La longueur des télomères à l’extrémité des chromosomes et la senescence cellulaire. Concernant les télomères, ils se raccourcissent d’un point d’1% par an et ce raccourcissement est corrélé à une diminution de la performance physique, l’apparition de certaines maladies et de la diminution de l’épaisseur du cerveau. La génétique mais aussi l’environnement et le mode de vie influent sur la vitesse de ce raccourcissement. La sénescence cellulaire est un processus lié également au raccourcissement des télomères mais aussi à d’autres facteurs. Elle se manifeste par un arrêt de la division d’une cellule pour éviter qu’une accumulation d’erreurs entraîne une prolifération anarchique. Néanmoins, l’accumulation de ces cellules a un impact sur la fonction des organes et provoque le vieillissement.

Diverses drogues et un mode de vie globalement sain influent à hauteur de 3 à 4 % sur la vitesse de dégradation des télomères. Néanmoins, les effets visibles sont à la marge.

 

La thérapie d’oxygénation hyperbare

 

La thérapie d’oxygénation hyperbare est une technique utilisée en médecine pour le traitement de diverses affections. Cette technique consiste à utiliser 100 % d’oxygène dans un environnement avec une pression supérieure à un Atmosphère pour favoriser la dissolution complète de l’oxygénation dans le corps. De façon intéressante, des expositions répétées à cette hyperoxygénation conduisent le corps à mettre en place des réponses observées normalement uniquement en hypoxie. Ceci est appelé le paradoxe hyperoxique-hypoxique. En fait, ce paradoxe s’expliquerait que le corps étant exposé à des concentrations très élevées en oxygène, à son retour en situation normoxique, il considère qu’il est en manque d’oxygène.  Ceci induit un régulateur transcriptionnel spécifique qui en retour induit des gènes de réponse à l’hypoxie. En particulier, on observe une augmentation de la production d’érythropoïetine.

Des études récentes ont montré que ce traitement permet d’augmenter l’activité cognitive, de régénérer les mitochondries et le métabolisme cellulaire, la prolifération de cellules souches, la neurogénèse et l’angiogénèse. En observant ces résultats, les auteurs de l’étude ont dévidé dde regarder l’effet sur les télomères dans la mesure où ce traitement semble permettre une régénération cellulaire globale.

 

Protocole de cette étude

 

Trente patients ( 16 hommes/ 14 femmes) âgés de 50 à 70 ans ont participé à cette étude. De part leur âge, ils étaient atteints de diverses affections liées à l’âge mais sans déclin cognitif. Durant 60 jours, les patients ont été exposés cinq jours par semaine dans une chambre hyperbare à deux atmosphères de l’oxygène à 100 % pendant 90 minutes avec une pause de 5 minutes toutes les 20 minutes. Des échantillons de sang ont ensuite été prélevés à 30 jours, 60 jours et 15 jours après la fin du protocole.

Les chercheurs ont ensuite analysé les lymphocytes et les monocytes ainsi que la longueur de leur télomères. Ils ont également analysé l’expression du facteur de transcription spécifique de l’hypoxie.

Résultats de l’étude

Dans l’ensemble des cellules observées, une augmentation de la taille des télomères est visible dès trente jours de traitement. Dans certaines lignées cellulaires, cet allongement continue d’augmenter jusqu’à 60 jours et parfois même après. Cette augmentation est importante puisque jusqu’à 25 % de la longueur des télomères en moyenne a pu être observée!

En ce qui concerne la sénescence des cellules, une diminution importante des cellules sénescentes a été observée dès le trentième jour. Cette diminution se poursuit en fonction du type cellulaire à 60 jours et même après.

Enfin, les auteurs ont constaté la surexpression du facteur de transcription lié à l’hypoxie qui augmente jusqu’à 60 jours.

 

Que penser de ces résultats?

Ces résultats montrent clairement que ce traitement augmente de 20 % la longueur des télomères des participants. De plus, le nombre de cellules sénescentes diminuent fortement, de 10 à 37 %, ce qui est un résultat considérable! Pour faire simple, ces sujets ont rajeuni d’un point de vue cellulaire. Le suivi sur la durée de ces personnes âgées sera très intéressant. Cette étude tend également à confirmer les études précédentes sur l’hyperoxygénation montrant un rajeunissement cellulaire.

Cette approche est intéressante puisqu’elle n’est pas pharmacologique, présente peu de risque et nécessite un mois de traitement puisque c’est là que les effets sont les plus importants. A la vitesse de 1 % de dégradation par an, ce traitement permettrait de regagner 10 à 37 ans de perte de télomères en un mois!

Evidemment, l’étude à des limites. Le nombre de participants est relativement faible. IL n’y a pas de groupe contrôle qui n’aurait pas été traité durant ces 60 jours dont on aurait suivi la longueur des télomères… Cependant l’étude présente des résultats très solides, loin d’être à la marge en terme de gain de longueur. elle appelle donc à être reproduite à plus grande échelle.

 

Conclusion

 

Pour conclure cet article, il semblerait que les mécanismes de réponse à l’hypoxie soient clés dans la lutte contre le vieillissement cellulaire. Ralentir la respiration comme préconisé par les traditions est donc peut-être plus qu’une simple croyance. Il semble difficile de reproduire cet état simplement avec du travail respiratoire de détente. Néanmoins, certaines approches permettent de rester dans un état d’hypoxie pendant 90 minutes. Par contre, ce sont des techniques difficiles et demandant un vrai entraînement pour le supporter.

Cependant le jeu pourrait finalement en valoir la chandelle…

 

A bientôt

 

Yvan

 

PS: Vous voulez entraîner votre respiration? Entretenir votre corps et votre Esprit? Profitez jusqu’au  5 décembre 2020 avec le code SCE112020 de 20 % sur l’ensemble des abonnements de l’Ecole de la Respiration et des formules Souffle, Corps et Esprit!

Instagram
Telegram