Dans cet article, je vous propose un test d’Urgo Feel, un appareil connecté conçu pour suivre en direct votre cohérence cardiaque. Pourquoi un appareil pour mesurer la cohérence cardiaque? En fait, c’est venu d’une conversation avec Cédric des moniteurs de la respiration. On discutait du fait de savoir si la cohérence cardiaque était faisable couché ou pas. En ce qui me concerne, la pratique couchée me fait exactement les mêmes effets que la pratique assise. Toutefois, Cédric avait raison sur le fait que tout le monde préconise de le faire assis ou debout.

J’ai donc voulu vérifier de façon objective si c’était vraiment obligatoire. C’est ainsi que j’ai testé Urgo Feel. Pourquoi? Parce qu’il était abordable, avait de bons retours et semblait bien fait. Je l’ai donc commandé, utilisé et je vous donne mon avis!

Urgo Feel: une application et un oxymètre

Le produit se compose donc d’un oxymètre de doigt et d’une application smartphone. L’oxymètre permet comme tous les autres oxymètres de mesurer le rythme cardiaque et la saturation en oxygène. Par contre, son émetteur bluetooth permet de se connecter à votre smartphone qui via l’application calcule votre variabilité cardiaque. C’est cette variabilité cardiaque qui est affichée à l’écran sous forme d’un graphe et qui vous permet de suivre votre travail de cohérence cardiaque.

Ainsi, un travail de neurofeed-back se met en place permettant d’associer votre état à la courbe.

L’application propose plusieurs « niveaux ». Débutant, intermédiaire, expert. En fonction du niveau, vous avez plus ou moins d’aide pour atteindre l’état de cohérence cardiaque. Le but étant de vous apprendre à vous détacher de l’appareil pour trouver l’état. Autre point positif, vous pouvez régler les cycles inspiratoires et expiratoires. Ceci vous permet d’établir des rythmes plus confortables surtout lorsque vous êtes entraînés. Ainsi, personnellement, je n’arrive pas à atteindre le maximum de cohérence cardiaque avec un rythme de 5/5. J’y arrive sans problème à 6/6. Bref, l’utilisation est très intuitive et pratique.

 

Les limites de l’instrument

 

Urgo Feel est un très bon outil pour travailler sur la cohérence cardiaque. Néanmoins, il a des limites inhérentes à l’utilisation d’un oxymètre de doigt. En effet, bien que cela soit pratique, travailler en mesurant le rythme cardiaque sur une extrémité rend  la mesure très sensible. Ainsi, il suffit de bouger le bras rapidement, changer de position, cela crée une variation dans la mesure. En effet, on mesure la pulsation des artérioles du doigt, pas la pulsation du coeur. On perd donc en précision et cela peut créer un faux-négatif sur l’état de cohérence cardiaque. Il faut donc bien rester immobile quand on pratique. 

De même, parfois, les courbes sont étonnantes parce que ne correspondent pas forcément à l’accélération du coeur ou le ralentissement du coeur.

C’est pourquoi si vous voulez une vraie mesure, il faudra utiliser un electro-cardiogramme et faire les calculs à partir de cette mesure directe du rythme cardiaque. Néanmoins, c’est un très bon outil pour s’entraîner.

 

Quelques tests avec Urgo Feel

 

J’ai enregistré plusieurs tests sur Urgo Feel pour vérifier la correspondance entre la pratique et la mesure. J’ai commencé en faisant un test négatif. Le test a été fait en 5/5 pendant 5 minutes, ce qui est le protocole de base. Le résultat s’affiche en pourcentage qui indique le temps passé en état de cohérence cardiaque par rapport au temps de la session.

J’ai donc respiré n’importe comment pendant l’exercice et le score de cohérence cardiaque était de 27 %.

 

J’ai ensuite fait un deuxième test avec les mêmes conditions mais où j’ai respiré en suivant le 5/5 mais sans chercher à me mettre en état de cohérence cardiaque. Mon score a été de 75 %.

Ensuite, j’ai refait le même test, en étant allongé et en cherchant l’état de cohérence cardiaque. Là j’ai atteint le score de 85 %. Ce score était de 100 % jusqu’à ce que je bouge le bras ce qui a immédiatement fait chuter le score. En recommençant sans bouger, le score est monté à 91 %. J’ai ensuite ajusté le temps pour être à 6/6 (toujours allongé). Là, je suis monté à 94%.

Après plusieurs test, je n’ai jamais réussi à atteindre 100 % (max à 98%- mini 94 % sur 5 répétions) sans toutefois parvenir à visualiser où sont les problèmes.

Néanmoins, comme vous pouvez le constater, les résultats sont finalement assez cohérents et l’outil est donc assez fiable pour pouvoir bien s’entraîner

 

Cohérence cardiaque assis ou couché?

 

J’ai finalement fait des tests comparatifs entre faire de la cohérence cardiaque assis ou couché. J’ai ajusté le temps à 6/6 et j’ai effectué 3 tests de 5 minutes couché, 3 tests assis, en alternance en commençant par couché. Ma fourchette est restée entre 93 et 97%. Malgré un échantillonage petit, à ce stade, aucune différence évidente n’est donc visible. Je suppose que la différence sur moi si elle existe se ferait à la marge…

Néanmoins, il est possible que pour des gens qui respirent mal, cette différence soit importante. En effet, la gravité aide le déploiement du diaphragme et à allonger la respiration. Il est donc probable que chez quelqu’un qui respire mal, le fait d’être assis aide à allonger. Je ne vois que cette explication pour expliquer cette différence. D’où encore une fois l’intérêt du travail sur la mécanique respiratoire avant de passer au travail sur la physiologie et le système nerveux.

 

Conclusion

 

Pour tester si la cohérence cardiaque pouvait se faire aussi bien assis que couché, je me suis procuré Urgo Feel, un appareil de mesure et d’entraînement de la cohérence cardiaque. Cet appareil a un très bon rapport qualité/ prix et même si sa précision ne vaut évidemment pas celle d’un electro-cardiogramme, elle est largement suffisante pour la plupart d’entre nous. N’hésitez donc pas à vous procurer Urgo Feel!

Concernant la problématique de base, il semble que la différence entre assis et couché ne soit pas flagrante, du moins, sur quelqu’un d’entraîné à respirer correctement. Il faudrait faire ce test sur des gens qui n’ont pas spécialement de connaissance sur la respiration pour voir s’il peut y avoir un effet de la position pour la pratique.

Voilà, c’est tout pour cet article. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez aller voir l’article sur la cohérence cardiaque ou sur cette revue du livre 365 du Dr. O’hare. Vous pouvez aussi regarder dans mon livre: « Mieux Respirer dans votre Vie Quotidienne » dans quels cas cette respiration est intéressante. Comme on l’a vu, la mécanique respiratoire bien entraînée a une influence sur ces techniques. Je vous invite donc à travailler votre respiration naturelle grâce à ce tuto ou encore mieux, rejoindre l’Ecole de la Respiration!

 

Instagram
Telegram